Une interview de Rafael, rédacteur en chef du site My New York

Aujourd’hui,  Rafael inaugure la création d’une nouvelle rubrique de Plus Belle New York « Paroles New Yorkaises » avec des interviews de personnes qui connaissent New York comme leur poche soit parce qu’elles y habitent soit parce qu’elles y viennent souvent en voyage . 
Après, l’interview de Sascha Reinking, un photographe de talent qui vit à New York, je rencontre un expatrié amoureux de Brooklyn et de son quartier paisible Park Slope.

J’ai eu la chance de rencontrer Rafael, lors de mon voyage à New York, à Prospect Park un de nos lieux favoris. Rafael est le rédacteur en chef du site que vous connaissez, sûrement, My New York.

1 Que fais-tu à New York?
Je danse, j’écris, je vis. Je m’y perds et me réinvente. Pour être concret, j’ai étudié ici à l’école de danse contemporaine Martha Graham. Je me suis produit cette année avec le jeune ballet, le Graham 2. J’ai donc eu la chance de danser du répertoire Graham tout au long de l’année (des pièces des années 30 aux années 80 ainsi) mais aussi des pièces de chorégraphes invités.  Je réalise aussi mes propres chorégraphies et collabore avec d’autres compagnies new-yorkaises.

Quand je ne danse pas, j’écris. Après avoir tenu mon propre blog sur les tendances urbaines (Le Metropolitan Blog), je suis aujourd’hui responsable de l’éditorial pour MyNewYork, un guide en ligne sur la ville et ses hôtels. 
2 Combien de temps as tu vécu à NY ?

J’ai déménagé à New York il y a deux ans,  en août 2012. Je dois dire que j’ai l’impression d’y vivre depuis plus longtemps. Je n’ai quasiment pas eu de temps d’adaptation. J’étais déjà passé trois fois par New York pendant mon tour du monde en 2009 et j’avais découvert l’école Graham, en y faisant un stage intensif l’été 2011. J’étais plus que prêt à vivre à NY.

3 Pourquoi cette ville ?


Parce qu’elle est le cœur et le poumon de l’Occident. Parce qu’aucune autre ville ne concentre autant de richesses, de créativité et d’individus d’horizons différents. Parce qu’elle est symbole de réussite et de diversité. Parce que c’est une ville « cash » qui joue cartes sur table.

4 Que représentait New York pour toi avant de venir y vivre et maintenant ?

New York représentait pour moi, à l’époque, le cœur du système capitaliste, une ville où le business est une seconde nature. L’innovation aussi. La ville semble avoir toujours un temps d’avance et semble influencer le reste du monde. New York représentait la grandeur, la réussite financière mais heureusement, la ville est également un centre de premier plan pour les arts. Du coup, la création artistique fait aussi partie de son ADN.

En tant que danseur contemporain, New York, c’était par ailleurs revenir aux sources. La ville est, grâce à Martha Graham et ses nombreux disciples, le berceau de la danse moderne américaine. Aujourd’hui encore, la danse contemporaine y est très diverse et dynamique. Par contre, désolé si j’en déçois beaucoup, Broadway (et ses comédies musicales) n’est pas du tout mon genre et ce n’est pas le type de carrière que je vise.

5 Quel quartier apprécies-tu le plus?


A Manhattan, j’aime l’East Village, le Lower East Side et, même si je connais assez peu, TriBeCa. C’est-à-dire les derniers quartiers de Manhattan à s’être gentrifiés, ceux qui sont encore excitants. Je suis presque uniquement dans le sud de Manhattan, Downtown.

A Brooklyn, il y a beaucoup de quartiers que j’aime : par exemple le bordel qu’est encore Bushwick malgré la gentrification (Morgan Avenue, le nouveau Bedford), Red Hook en période estival (Red Hook),… et mon quartier Park Slope, qui possède les avantages d’une banlieue en plein cœur de la métropole.

6 Un week end typique à New York pour toi?

Alors déjà ça commence par traîner. Je commence par essayer de faire la grasse matinée, épuisé de ma semaine. Je déjeune tranquille. Je lis le New York Times.  Souvent, je profite de mes humeurs matinales et de ces quelques heures devant moi pour écrire pour MyNewYork. Je suis en général efficace. 
Puis vient le moment où je dois partir, m’activer. J’ai souvent une répétition de danse le samedi soir. Comme la plupart des danseurs bossent la semaine et répètent à droite et à gauche, les créneaux pour travailler avec des petites compagnies sont souvent à des horaires impossibles. Moi, c’est le samedi soir… Du coup, je sors de répèt’ vers 22h. 

Je rejoins éventuellement quelques amis, vite fait. Je rentre sur les coups de minuit, surtout en hiver car j’hiberne ! Le dimanche matin, si j’ai un peu temps, je vais faire du yoga à coté de chez moi, au studio Yoga Sole, qui est fantastique. Puis je prends le temps de me faire un déjeuner léger. L’après-midi, je vais dans les studios de l’école où je travaille de temps en temps comme house manager quand il y a des spectacles organisés ou des workshops.

 Le soir, je rentre et je regarde The Good Wife à la télé à 21h. Après, je traîne tard devant l’écran, à bosser, envoyer des emails et je me rends compte que j’avais prévu de faire bien plus ce week end-là.

7 Un lieu qui sort des sentiers battus?


Il y en a plein. Je ne peux pas en citer un seul, j’aurais l’impression de faire des jaloux. Je renvoie donc à tous les lieux hors des sentiers battus dont j’ai parlé sur MyNewYork (hors des sentiers battus).

8 Trois mots pour définir cette ville?


Intense, excitante, extrême.

9 NY est une ville qui évolue très vite.  Quel sera pour toi le prochain quartier à la mode ?


Bed-Stuy, qui se situe entre les quartiers hipsters du nord de Brooklyn (Williamsburg, Greenpoint et Bushwick) et les quartiers bobo et familiaux au sud ouest (BoCoCa, Park Slope, Fort Greene, Clinton Hill, Prospect Heights). Desservi principalement par la ligne G, seule ligne qui ne passe pas par Manhattan et d’une fiabilité douteuse, le quartier a donc été « protégé » de la gentrification pendant assez longtemps. L’heure du réveil a sonné.

Ridgewood, collé à Bushwick mais qui fait partie de Queens et non de Brooklyn. Toutefois, la frontière est invisible et impalpable. En sortant de la station Myrtle-Wyckoff (où la ligne L et M se croisent), il suffit de faire quelques blocs vers le nord et l’est pour être à Ridgewood. Les pionniers de la gentrification (artistes et créatifs) débordent progressivement dans ce quartier parce que les prix et les fils à papa augmentent trop rapidement le long de la ligne L.

10 Ton adresse préféré pour un brunch,  pour un dîner et pour sortir ?


Pour le brunch, j’adore Diner (Diner, le brunch le plus cosy de Williamsburg), un peu isolé dans le sud de Williamsburg et dans une ancienne caravane. On vient écrire à la main sur la table le menu du jour, qui change selon les produits du moment, puisque la cuisine est réalisée à partir de produits locaux, frais et bio. C’est un minimum dans ce New York-là. Au top !
Pour dîner, même si New York compte des centaines de restaurants incroyables, rien ne concurrencera les dîners de la maison où j’habite, à Park Slope. Sally cuisine très bien et quelque soit l’occasion (fêtes juives, Thanksgiving, …), l’ambiance est géniale et toujours bien arrosée. 
Pour sortir, c’est le bar à cocktails  St. Mazie à Williamsburg, notamment les soirées flamenco du vendredi soir.

11 Quels sont tes projets futurs pour MyNewYork et pour toi?

En ce qui me concerne, les choses sont très ouvertes. Après un entraînement intensif de Graham, je vais explorer d’autres styles de danse contemporaine, chercher une compagnie qui me plaît et continuer à créer mes propres chorégraphies. L’écriture et le théâtre me tiennent aussi à cœur. Mes futurs projets dépendront des gens que je vais rencontrer, du travail artistique qui est susceptible de m épanouir.

Pour MyNewYork, je suis très impatient de mettre en ligne, au mois de septembre, des articles sur l’hôtellerie pour conseiller les voyageurs en fonction de l’expérience qu’ils veulent de New York (l’artistique, routard, luxe, hipster, luxe, authentique…). Plutôt que d’orienter leurs recherches sur des critères objectifs (nombre d’étoiles, équipements…), je souhaite les diriger vers un hôtel qui leur corresponde, qui corresponde à leurs attentes, désirs et personnalité. Quelque chose de subjectif.

Le site de Rafael:

Vous aimez New York et vous avez envie de partager cette passion ou vos bonnes adresses ? Ou encore vous vivez à New York et  vous souhaitez répondre à mes questions, n’hésitez pas à me contacter ici

Ecrit par
Plus d'articles Marie

Concours de Noël: Gagnez la box de New York

Jeu terminé: la gagnante est Maud Murati Le blog fête son deuxième...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *