Mes 10 conseils pour un séjour réussi à New York

New York est une ville unique au monde, magique, envoûtante et qui ne laisse personne indifférent. Voici mes dix conseils pour profiter au maximum de votre voyage à New York: 

1) les new yorkais sont des gens serviables, avenants et polis 

 Les new yorkais sont des gens pressés et occupés mais ils se feront toujours un plaisir de vous aider si vous êtes perdus. Il arrive même qu’ils vous proposent de vous accompagner pour trouver l’adresse que vous cherchez.  Dés que l’on sort un plan et que l’on semble perdu, il n’est pas rare que quelqu’un s’arrête pour savoir si vous avez besoin d’aide.

La première fois ou je suis allée à New York, la chose qui m’a le plus étonné c’est la gentillesse des habitants. Je ne pensais pas que dans une mégalopole comme New York, les gens pouvaient être comme ça. Je me souviens que dans Central Park, nous cherchions un endroit dans le parc et un passant nous a proposé de nous faire une visite complète de Central Park.
Les New Yorkais sont toujours optimistes et avenants, cette ville est ma cure de vitamines. Il n’est pas rare que des personnes engagent la conversation avec vous. J’apprécie, également, leur manière de voir toujours le bon coté des choses, ils ne râlent jamais et ils ont l’habitude de se battre pour atteindre leur but. J’aime cette façon de penser et j’essaie, comme je peux, de l’appliquer dans ma vie quotidienne.
Un autre point qui m’a particulièrement frappé c’est l’extrême politesse des new yorkais. Ici, les gens ne vous bousculent pas et si par mégarde on vous effleure ou si l’on passe devant vous , ils s’excusent.
Quand vous rentrez dans un magasin, on vous accueille avec le sourire et un « Hello How are You? ». C’est une formule de politesse pour vous dire bonjour, on n’attend pas que vous faites état de votre moral du jour, il suffit juste de répondre Hello. Au début, je répondais Hello Im Fine mais j’ai vite compris que cette formule n’attend pas de réponse, c’est juste une expression pour dire bonjour.

2) les pourboires et les taxes
Le
pourboire ou le « tip » en anglais est une pratique répandue dans tous
les États-Unis. Il faut savoir qu’il constitue une bonne partie de la
rémunération d’un serveur et qu’il n’est pas inclus dans la note d’un
restaurant comme en France. Il faut garder à l’esprit que le salaire
fixe d’un serveur est très modeste et que le pourboire est justifié car
il récompense la qualité du service. 
Ainsi,
il est d’usage de donner un pourboire dés que l’on vous rend un
« service » comme au restaurant, chez la manucure, au chauffeur de taxi, au
livreur ou à la femme de chambre par exemple.
Le pourboire peut aller de 15% à 20% de  la note finale, tout dépend de la qualité du service.
Au
restaurant, relisez toujours la note avant de payer car il arrive que
certains lieux incluent d’office le tip dans la note. Si vous payez par
carte bleue, il y a une case tip pour écrire vous-même le montant du
pourboire. Puis, lorsque vous êtes au comptoir d’un bar, il est d’usage
de laisser  1 dollar pour le serveur. Enfin, il peut arriver que sur la note le terme tip soit remplacé par le mot « gratuity », il faut donc éviter la confusion.
 
Aux
États-Unis, les prix sont toujours mentionnés hors taxes, que ce soit
dans les boutiques ou la taxe sera ajoutée à la caisse ou dans les
hôtels et les restaurants. Chaque État et chaque ville sont libres de fixer leur propre taxe. 
Ainsi, à New
York, les achats sont soumis à une taxe de 8.375 % qui sera rajoutée à
la caisse. Alors pour éviter les mauvaises surprises au moment de payer vos achats, il faut ajouter le montant de la taxe
au prix sur l’étiquette.Ceci est valable pour tous les produits achetés
sauf les chaussures ou les vêtements dont le prix est inférieur à 110
dollars.
D’ailleurs,
si vous avez l’occasion n’hésitez pas à faire votre shopping dans les
Outlets du New Jersey car la taxe est moins élevée.

3) New York n’est pas une ville dangereuse
New York est une ville ou l’on se sent particulièrement en sécurité. Vous pouvez faire attention comme partout mais  il ne faut pas être parano. New York est vraiment une ville ou je me sens en sécurité, il m’arrive souvent de rentrer seule en métro tard le soir à Brooklyn, par exemple, je n’ai jamais eu de craintes. Il y a des endroits à éviter la nuit comme Central Park, Jamaica à Queens, Bedford Stuyvesant à Brooklyn et South of Bronx. Cependant, dans les endroits touristiques comme Times Square vous devez aussi rester vigilants.
4) Gouter aux spécialités  new-yorkaises et à la cuisine du monde entier
Nous sommes le pays de la gastronomie et de la bonne cuisine mais New York n’est pas synonyme de mal bouffe.  J’ai souvent entendu des touristes français faire des comparaisons entre la cuisine française et la cuisine à New York.
Il faut sortir de ce cliché car New York est une mégalopole mondiale ou une centaine de nationalités se côtoient et vivent en harmonie et ou vous pouvez goûter toutes les spécialités de chaque pays. 
C’est l’occasion de pouvoir goûter à la cuisine du sud des États Unis, à la cuisine italienne de Little Italy du Bronx (pas le Little Italy de Manhattan qui ne ressemble plus à grand chose) et à la cuisine indienne de Jackson Heights à Queens.
Je vous conseille de sortir de Manhattan pour goûter aux vraies saveurs de la gastronomie indienne, italienne, chinoise, coréenne ou grecque.
5) les règles et les usages à respecter
 Il y a des règles à respecter pour l’usage du trottoir. Il ne faut pas se tenir au milieu d’un trottoir occupé ou marcher en groupe de plus de deux personnes côte à côte. Les new-yorkais sont pressés et ils ne sont pas en vacances comme nous. Ils ont vu l’Empire State Building des milliers de fois, c’est pourquoi il n’y a rien de plus agaçant que les touristes qui s’arrêtent brutalement au milieu du trottoir pour prendre des photos.  Ils apprécieront que vous vous décaliez pour ne pas rester au milieu du trottoir. 
Ces règles s’appliquent dans les ascenseurs ou sur les escalators du métro. J’ai toujours  apprécié qu’à New York, les gens ne restent pas plantés au milieu de l’escalator comme en France et bloquent le passage des gens pressés.
Les New Yorkais ne s’énervent jamais, ils n’aiment pas les conflits surtout en public, mais s’il y a bien une chose qu’ils n’apprécient pas du tout c’est qu’on leur pique leur place dans une file d’attente et ils vous le feront comprendre rapidement. 
Ils ont l’habitude de faire la queue pendant un long moment pour manger dans un bon restaurant par exemple. Ils sont patients et le prennent avec philosophie. Il faut le reconnaître, que, nous français, nous n’aimons pas attendre sans râler alors n’essayez pas de resquiller une place dans une file d’attente.
6) Critiquer et râler en français en pensant que personne ne vous comprendra

Il faut savoir qu’il y a énormément de touristes français à New York, vous ne serez pas les seuls. De même, j’ai été étonnée que beaucoup de new-yorkais parlent le français (une petite fille de 5 ans d’une école du Bronx au MET était fière de me parler en français). C’est pourquoi, il faut éviter de critiquer ou de râler en français, en pensant que personne ne vous comprendra. J’ai vu tellement de touristes français faire ça que j’en avais même honte pour eux. D’ailleurs, il me semble que nous avons été élus les pires touristes au monde.
 Les new yorkais adorent les français et la langue française qui sont synonyme de bon gout et de classe alors gardons notre belle réputation.
7) Prendre un taxi ou utiliser le métro?

Le moyen le plus simple pour se déplacer à New York c’est de prendre le métro. Cependant, il peut arriver de devoir prendre un taxi qui est moins cher qu’en France. Pour héler un taxi comme un new-yorkais et ne pas attendre sur le trottoir pendant un moment pour rien, assurez vous que le numéro du taxi qui se trouve sur le toit soit allumé et que les lumières « Off Duty » (hors service) soient éteintes. Il sera difficile de trouver un taxi libre entre 16h et 19h, il faut tenir compte de ce créneau surtout si vous êtes pressé.
 Il y a maintenant les taxis de couleur verte qui desservent surtout le nord de Manhattan comme Harlem et les autres boroughs comme Brooklyn, le Bronx, Staten Island et Queens.
Je trouve que l’utilisation du métro à New York est beaucoup plus simple qu’à Paris. Il suffit de prendre en considération deux points importants comme la distinction entre la direction « Uptown » pour aller en direction du nord et « Downtown » pour le sud et la distinction entre les « express trains » (signalés par un logo en losange) qui s’arrêtent seulement dans les stations principales et les « local trains » (signalés par un logo rond) qui s’arrêtent à toutes les stations.
J’ai fait cette erreur, lors de mon premier voyage et il était parfois nécessaire de remonter les escaliers ou même de ressortir de la station pour trouver le bon métro.
8) New York  ne se résume pas à Times Square et à Manhattan
J’ai été, moi aussi, fascinée par la découverte, lors de mon premier voyage, de Times Square. Times Square est considéré, à tord, comme le symbole de New York. Je suis d’accord que c’est une étape incontournable lorsque l’on découvre New York la première fois, cependant cette ville ne se résume pas à Times Square. 
D’ailleurs, je n’aime plus du tout cet endroit, je l’évite au maximum, car il y a vraiment trop de monde et de bruit. Pour moi Times Square se résume, maintenant, à une station de métro pour prendre des correspondances. C’est pour cela que même pour un premier voyage je ne conseillerai pas un hôtel à  Times Square mais dans d’autres quartiers de Manhattan pour rester proche des lieux incontournables à visiter.
 Lorsque vous venez à New York pour la première fois, je pense qu’il est judicieux de prendre le City Pass qui vous permettra de visiter les incontournables mais aussi de faire un planning qui vous servira de base pour vos visites.
 Cependant, si vous avez du temps, vous pouvez découvrir les autres boroughs comme Brooklyn ou Queens. 
New York regorge de lieux à visiter en dehors de Manhattan comme Long Island City à Queens,  Park Slope et Bushwick à Brooklyn et mon dernier coup de cœur que j’ai hâte de découvrir plus en détail le Bronx.
9) Prévoir de bonnes chaussures pour marcher
New York est une ville qui se découvre à pied ce qui vous permettra de vous imprégner de l’ambiance des rues. Il sera nécessaire de prévoir de bonnes chaussures pour profiter au maximum de vos visites. Les new-yorkais marchent aussi énormément. On ne se rend pas forcément compte des distances sur la carte car tous les lieux semblent proches et marcher seulement « un bloc » peut prendre énormément de temps. 
10) Prévoir des sessions consacrées uniquement au shopping dans votre planning
Si vous êtes fan de shopping, je vous conseille de prévoir des moments consacrés à cette activité dans votre planning. 
La première fois que je suis allée à New York, j’ai fait l’erreur de consacrer des moments de shopping au milieu des visites et je vous assure que le shopping peut prendre beaucoup de temps. Vous risquez de ne pas pouvoir visiter tous les endroits que vous aviez prévu dans votre planning. 
C’est pourquoi, il est possible de prévoir des soirées ou s’il ne fait pas beau des journées consacrées seulement au shopping. Les magasins ferment souvent vers 21h et même minuit à Times Square, ce qui vous permettra d’avoir du temps pour faire vos achats. 
Les quartiers propices au shopping sont au niveau de la 34éme rue à coté de l’Empire State Building ou se trouve Macy’s, Soho, la 5éme avenue ou encore Fulton Street à Brooklyn.

Et vous quels sont vos conseils pour profiter au mieux de New York?

Copyright photo Pinterest
Ecrit par
Plus d'articles Marie

Accro au Cronut de Dominique Ansel ?

Voilà je peux, enfin, dire que j’ai mangé un Cronut. Cet été,...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *